poemes

Mon oeuvre majeure

Je ne sais pas pourquoi, mais le poème qui va suivre est pour moi mon MILLESIME. Je l’ai écrit pendant ma période « baudelairienne »…. J’ai eu de longues discussions avec un ami que je considère proche sur la puissance de la mélancolie, de la tristesse et autres sentiments noirs. De mon point de vue, quand ils sont sublimés toute leur beauté éclot et brille de mille feux tel le phoenix qui renaît de ses cendres. Et si vous lisiez ce 105ème poème de mon recueil très personnel…. Evidemment, vos avis sont attendus


Mon plus beau,
ne sera pas le plus gai!
Plein de spleen et de tourmente,
il sera révelateur de noires abysses,
il se fera la peinture de la laideur dont souffre l’agitation de mes pensées
il dévoilera les déambulations morbides de mon esprit!
 
Mon plus beau,
sera inspiré d’un tristement et malheureusment vécu.
Tribulations  de chez tout en tribulations,
il sera le récit enjolivé de fantasques délires,
il sera l’enfant de mon inqualifiable martyre!
 
Et tu me donneras raison,
tu ne seras pas effrayé car tu comprendras pourquoi il est choyé!
J’ai appris à l’accepter
et j’en ai fait ma vérité,
même la laideur a sa poésie,
même la laideur connaît sa beauté
 

0 commentaire

  1. Jeanny a dit :

    Je ne suis pas très fan des poèmes sans vers toutefois je suis sensible à l’écriture qui m’émeut… même si je dois avouer n’avoir pas toujours saisit le sens des mots qui parfois échappent à ma compréhension.
    Belle Plume Leyo ah ca! kissou

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :